Le développement physique du nouveau-né

La développement physique de bébé est un bon moyen de surveiller la croissance de bébé et de s'assurer de sa bonne santé.

Le développement physique du nouveau-né

Après la naissance, un nouveau-né va perdre entre 5 à 10 % de son poids de naissance. Cette perte est importante pendant les 24 ou 36 premières heures, puis plus faible, pour stopper le 4ème ou 5ème jour. Ensuite, il récupèrera progressivement le poids de naissance.

Le poids et la taille

A partir du moment ou bébé a repris son poids de naissance (vers le 8ème jour), la prise de poids est en moyenne de 25 à 30 g par jour durant les trois premiers mois. La courbe de poids n'est pas parfaitement régulière. Il peut prendre 10 g un jour puis 45 g le lendemain. Afin de ne pas vous agiter, peser bébé deux fois par semaine est suffisant, sauf en cas de diarrhée, fièvre.

En règle générale, le nouveau-né pesant 3500 g à la naissance double ce poids à 6 mois et le triple à 1 an. Cependant, cette règle n’est valable que pour un nouveau-né de poids de naissance moyen.

La croissance régulière en taille est un excellent indicateur de la santé de votre bébé et de l'absence d'affection sévère. Bébé prend en moyenne 3 cm le premier mois. Bébé va grandir en moyenne de 25 cm la première année.

La tenue de la tête

A la naissance, le cou de votre bébé est mou et sa tête ballante. Il est donc très important de bien la soutenir lorsque vous prenez bébé dans vos bras. De même, le crâne de bébé est malléable afin de permettre à la tête de frayer son chemin à travers les voies génitales.

Les os du crâne peuvent se chevaucher légèrement car celui-ci n’est pas encore complètement ossifié ; cette particularité permet la croissance du cerveau qui triple de volume au cours de la première année.

Il est donc prudent de ne pas exercer des pressions sur cette partie du crâne appelée les fontanelles. Les mamans connaissent surtout la fontanelle antérieure, le plus grande, zone losangique d’environ 3 cm de longueur et 3 cm de largeur situé sur le sommet du crâne, en arrière du front.

Le développement psychomoteur

Le développement moteur de l’enfant dépend de l’évolution de son squelette, sa musculature, son système nerveux et de la maturation de ses sens. Mais aussi, et en grande partie, de l’évolution de ses compétences globales.

Parce que son développement concerne autant la tête que les jambes, on parle de psychomoteur. Le développement psychomoteur concerne donc à la fois les acquisitions motrices et les acquisitions cognitives (ce qui a trait à la connaissance).

De nombreux facteurs interviennent dans le développement de bébé, tant génétiques qu’environnementaux. Son hérédité, sa place dans la fratrie, les choix éducatifs de ses parents, son environnement naturel (ville, campagne). Tous ces facteurs vont se combiner pour influencer votre bébé.

Chaque bébé est une personne avec un style et un rythme personnel, chaque enfant établit ses propres priorités, se concentrant pour certains sur le mouvement, pour d’autres sur la préhension.

Les premières acquisitions se succèdent selon un ordre bien précis, de la tête vers le membre. En effet, bébé commence par tenir sa tête et les muscles du dos et des bras se fortifient avant ceux jambes : bébé tient sa tête, puis se tient assis, utilise ses mains puis marche. Enfin, il faut savoir que bébé progresse par étapes, tant qu’il n’a pas assimilé une acquisition, il ne passe pas à la suivante.