Bébé suce son pouce : faut-il s'inquiéter ?

Y a-t-il de quoi s’inquiéter ? Ce geste rassurant pour bébé peut avoir des incidences, à long terme, sur sa dentition.

Bébé suce son pouce : faut-il s'inquiéter ?

Beaucoup de parents s’inquiètent de voir leur petit sucer leur pouce, ce dernier ayant longtemps eu mauvaise réputation. On lui a attribué des risques de déformation du palais, des retards linguistiques… Il est cependant important d’apporter quelques nuances à cette interprétation.

Soulignons tout d’abord que beaucoup de petits sucent déjà leur pouce dans le ventre de leur maman et que la majorité des tous jeunes enfants conservent cette habitude dans leur première année. Il n’y a là rien d’inquiétant. Pour un bébé, sucer son pouce est un besoin tout à fait naturel qui lui permet à la fois de se rassurer et de se réconforter. Cela constituerait même la preuve du bon développement psychomoteur de l’enfant.

En ce qui concerne les problèmes dentaires qu’une succion du pouce pourrait entraîner, tous les spécialistes ne sont pas du même avis. Un risque réel ne surviendrait que si l’enfant continue à sucer son pouce au-delà de six ans. Gardez donc simplement à l’esprit que lorsque votre petit bout atteindra ses trois ans, il est temps de lui faire comprendre qu’il est devenu trop grand pour continuer.

Face à ces inquiétudes, la tétine a longtemps été présentée comme la solution idéale pour pousser l’enfant à abandonner son pouce. S’il est vrai qu’elle aurait l’avantage de moins déformer le palais, rappelons que le pouce est sans danger s’il est arrêté à temps. Certains parents peuvent s’inquiéter du côté hygiénique d’une telle pratique, elle permettrait pourtant de développer les défenses immunitaires du petit bout dès le plus jeune âge. La tétine, n’échappant pas aux nombreuses chutes, devra toutefois être stérilisée et lavée régulièrement.