Le développement à partir de 3 mois

Votre bébé est devenu tellement vif ! Vous n’auriez jamais pensé pouvoir communiquer si intensément avec un nourrisson, il rit aux éclats, peut atteindre avec ses mains l’objet tant convoité, le serrer et le porter à sa bouche (avec encore un peu de maladresse).

Le développement à partir de 3 mois

Votre bébé va maintenant trouver un certain équilibre car il dort plus profondément, ses nuits sont plus longues, il mange bien et pleure moins, votre bébé trouve peu à peu son rythme. La somnolence quasi permanente du début fait place à des périodes de vrai sommeil et à d'autres de vrai réveil. Son rythme circadien (sur 24h) commence à se synchroniser avec l'environnement familial.

Sa digestion s'améliore. Les maux de ventre (coliques du nouveau-né), les renvois et les régurgitations disparaissent. Votre bébé ne se jette plus sur son biberon, avale moins d'air et prend le temps de téter sans s'étrangler.

Mis sur le ventre, votre bébé relève vigoureusement sa tête. Son cou est devenu ferme et quand il est couché sur le dos, il tient bien sa tête lorsqu'on le soulève. Ce contrôle de sa tête va lui permettre de pouvoir tout regarder, sans jamais se lasser et de participer au monde qui l'entoure, il part à la conquête du monde.

Il ne sait pas encore s'asseoir mais vous pouvez déjà l'installer dans un transat.

L'un des ses premiers jeux, ses mains et ses pieds, qu'il regarde bouger avec intérêt et ravissement.

Mais le plus merveilleux, c'est l'apparition de ses rires et sourires. Votre bébé est capable d'un vrai rire, qui débute par un petit gloussement si on l'amuse ou le chatouille, pour devenir un vrai rire aux éclats, extraordinaire d'intensité.

Offrez-lui un hochet pour ravir ses sens. Le hochet stimule la vue, l'ouïe, le toucher et la préhension. Dès qu'il va réussir à le tenir, il va passer de longs moments à le contempler, le sucer, le mordiller et le secouer.

De 3 à 6 mois :

A cet âge, bébé cherche à palper tout ce qui passe à portée de main, hochets, anneaux de toutes sortes ne sont plus saisis par hasard, mais ... « Où ai-je donc mis mon joujou ? » ... sont recherchés et repris intentionnellement.

Ses mains l’étonnent toujours autant et elles passent avec le reste au test de la bouche. Pas bête le petit coquin, sa langue et ses lèvres sont, à ce stade, beaucoup plus sensibles que ses doigts ou ses mains. Il les suce donc ainsi que les objets, par plaisir mais aussi, pour apprendre à les distinguer.

C’est à partir de ce moment surtout que les jouets à explorer prennent de l’importance. Le hochet qui émet un son quand on le bouge, bébé essaiera de répéter la cause.

Petit à petit, bébé roulera sur le ventre, et appuyé sur ses avant-bras, relèvera la tête pour tout observer.

Comment favoriser au mieux un éveil en douceur dès 3 mois ?

Laissez bébé gigoter sur le sol. C’est ainsi, libre de ses mouvements, et entouré de nombreux objets inoffensifs parmi lesquels il fait “son marché” qu’il perfectionnera au mieux son développement moteur. C’est en essayant d’attraper l’un ou l’autre joujou que bébé arrivera petit à petit à se retourner.

Pour l’aider à le faire, asseyez-vous à côté de lui et faites « coucou », en cherchant à se retourner, il renforce les muscles de son dos, il se tonifie. On n’y pense pas, mais la seule sensation de contrôler son corps lui est très agréable.

Vers 5, 6 mois, le jeu de “donner et prendre” commencera progressivement à l’intéresser, il apprendra à ouvrir la main et à lâcher. Pour y arriver, vous pouvez lui proposer une petite croûte de pain ou des petits morceaux de pomme à tenir dans la main et auxquels il pourra goûter ce qui stimulera à la fois le goût et la coordination de ses mouvements.

Un autre jeu très apprécié, à partir de cet âge-là, est le cache-cache, cachez-vous quelques secondes, puis cachez petit à petit des objets. C’est grâce à ces jeux que bébé apprendra la “permanence de l’objet”, c’est-à-dire que même s’il ne les voit plus, les choses continuent à exister. Et il en va de même pour les personnes chères :

  • « Même si Maman n’est plus là maintenant, je pourrai quand même la voir plus tard. »

Que lui proposer ?

Il est primordial d’aménager un espace de jeu où bébé pourra bouger en toute liberté, un tapis lavable, un tapis d’éveil, une couverture avec des coussins de grandeurs et de sensations différentes, des boudins à glisser sous le tapis, mais aussi des anneaux, cubes, objets en tissu, gobelets de formes différentes, petites bouteilles en plastique de formes différentes (allongées, fines, rondes, petites...) ou encore, tout objet léger, facile à manipuler et qu’on peut mettre en bouche (donc lavable et surtout aux couleurs bien fixées et non nocives.)

Bébé apprécie tout particulièrement aussi de petits jouets qui font du bruit ... mais pas trop, pour ne pas l’effrayer, endommager son ouie ... et vous donner la migraine !

Pour lui permettre de jouer à “caché/coucou”, placez quelques objets, balle ou livre en tissu attachés à un ruban que vous pourrez tirer pour les faire disparaître ou apparaître dans son champ visuel.

A partir de cet âge, le miroir incassable placé au niveau du sol sera intéressant aussi pour contribuer à la construction de son schéma corporel, de son identité et des fous rires lorsqu’on se fait des grimaces !