Faut-il protéger bébé du bruit ?

Quand vous observez bébé, vous voyez qu'il est sensible au bruit, dès qu'il détecte un bruit, il tourne la tête dans sa direction.

Faut-il protéger bébé du bruit ?

En cas de bruit brusque, il cligne des yeux, pleure et suspend sa respiration. La pollution sonore affecte donc votre tout-petit, générant chez lui une accélération des battements cardiaques et un stress. Il est donc essentiel pour son bon développement de préserver ses oreilles.

Il ne faut pourtant pas transformer votre maison en monastère.

En réalité, tout est une question d'harmonie. Votre bébé a besoin de grandir dans un milieu sonore vivant. Ne le privez donc pas des bruits quotidiens :

  • les conversations l'intéressent et le stimulent
  • le bruit de l'aspirateur au rez-de-chaussée ne perturbe pas sa sieste
  • la musique peut être branchée à certains moments de la journée

Par contre, doit être considéré comme un bruit polluant :

  • le brouhaha continu
  • la musique hard rock
  • la télévision
  • le bourdonnement d'un robot ménager
  • le mixeur
  • le lave-vaisselle
  • les automobiles
  • les motos
  • la console de jeux vidéo

Un seuil sonore qui dépasse 60 à 80 décibels peut entraîner des troubles de l'attention, des symptômes d'hyperexcitabilité et une nervosité certaine. Pour exemple, 60 décibels, c'est une conversation animée, un poste de radio ou de télévision à volume moyen.

Si votre bébé va en crèche ou chez une gardienne, il est important qu'il puisse trouver beaucoup de calme lorsqu'il rentre à la maison pour trouver son rythme de sommeil.