Le développement de l'ouïe de bébé

Votre bébé entend déjà au cours des derniers mois de la grossesse et fait ainsi connaissance avec l'environnement sonore. Il perçoit également les battements du cœur de sa maman.

Le développement de l'ouïe de bébé

Les bruits extérieurs (en particulier les sons graves) lui parviennent aussi. Il entend donc aussi la voix de son papa. Voilà pourquoi une fois né, il sera capable de reconnaître ses parents et se sentira sécurisé par leur voix. Les mélodies qu'il aura entendues régulièrement au cours de la grossesse l'apaiseront également.

Le nourrisson se montre sensible aux sons déjà connus mais aussi aux intonations. Bercez-le en harmonie avec le rythme des mélodies, il appréciera tout particulièrement. Le bébé, lorsque vous lui parlez, est aussi très attentif aux mimiques et variations de votre voix.

Les chansons l'éduquent au langage

Progressivement, votre enfant va lui aussi vocaliser. Dans un premier temps, il va se surprendre en percevant les sons qu’il émet. Par après, il y prendra vite du plaisir. Répondez, tant que vous le pouvez, à ses vocalises en les imitant et la communication verbale s’installera. Ce type de communication prendra la forme d’un vrai dialogue dès lors que chacun imite l’autre et s’exprime à son tour.

Lui raconter des histoires et chanter est essentiel car cela permet d’associer le plaisir à l’apprentissage du langage. Les jeunes enfants apprécient tout particulièrement les comptines car leur simplicité et les répétitions leur permettent de reconnaître quelques mots et d’y participer activement.

La découverte de nouveaux sons

Le tout jeune enfant apprécie particulièrement la découverte de sons différents. Certains d’entre eux lui apportent du plaisir car ils sont surprenants ou mélodieux. D’autres lui permettent de se sentir plus sécurisé (le fait d’entendre la voiture avant de la voir) ou de mieux se situer dans son environnement (le tic-tac de l’horloge).

Soyez toujours attentif à ne pas plonger votre enfant dans un bruit diffus et incessant (TV et radio) car cela le fatigue et l’empêche d’être réceptif à des stimulations précises. Le silence est précieux car il permet aux paroles, aux bruits familiers et à la musique de trouver toute leur amplitude.

Protéger l'ouïe de votre enfant

Si votre enfant a un rhume, veillez à ce qu’il ne se transforme pas en otite car le nez et les oreilles sont directement connectés. Apprenez-lui à bien se moucher, cela diminuera les risques d’otite. La guérison d’une otite doit toujours être vérifiée par un médecin car les otites à répétition peuvent diminuer les facultés auditives.

Il est préférable de ne pas introduire le coton tige dans son oreille et de nettoyer uniquement le cérumen à la périphérie car en voulant aller plus en profondeur, vous risquez de pousser le cérumen plus loin dans le conduit auditif et de créer ainsi des bouchons.

Le dépistage des troubles auditifs

Plus le déficit auditif de naissance (assez courant) sera dépisté tôt, plus des moyens appropriés pourront rapidement être mis en place. De même, les conséquences sur le développement de l’enfant (langage...) seront moins importantes.

Si vous le souhaitez, un dépistage peut être réalisé à la maternité dès la naissance de votre bébé. Mais attention, cela ne suffira pas ! Plusieurs dépistages sont nécessaires au cours des douze premiers mois car certaines maladies héréditaires n’apparaissent qu’entre le 6ème et le 12ème mois.

Ce dépistage est conseillé pour tous les enfants mais surtout pour les enfants dits à risque:

  • Les enfants ayant des antécédents familiaux.
  • Les prématurés ou ceux ayant eu des difficultés à naître.
  • Les bébés souffrant de toxicose grave(avant ou après la naissance) ou d’une maladie infectieuse.
  • Tous les nouveau-nés dépistés à la naissance et dont le test ne s’est pas avéré totalement satisfaisant.
  • Tous les enfants présentant un retard de langage ou un important défaut de prononciation.

Vous pouvez faire ce dépistage à la maternité, lors de certaines consultations pour enfants, chez un O.R.L. ou dans certaines cliniques spécialisées.

Quelques signes pour repérer les troubles auditifs de votre enfant

  • Réagit-il aux sons brusques ?
  • Tourne-t-il la tête vers les bruits ?
  • A partir de 3 mois, babille-t-il ?
  • A partir de 9 mois, réagit-il lorsque vous l’appelez ?
  • Répète-t-il des syllabes ?

Un retard de langage et/ou un défaut de prononciation peuvent être les conséquences d’un problème d’audition.

Si vous constatez un de ces signes, rendez-vous rapidement chez votre médecin.