La propreté, cinq conseils pour le préparer


La propreté, cinq conseils pour le préparer

Avec l'apprentissage de la marche, l'acquisition de la propreté est une étape fondamentale dans le développement de l'enfant. Quelques erreurs à éviter et des idées pour le stimuler.

  • 1. Entre 12 et 18 mois, vous pouvez commencer à l'asseoir sur le pot lorsque vous savez qu'il n'a pas fait pipi depuis longtemps : la fraîcheur et un petit jeu (ou un livre) lui feront considérer cette station assise comme amusante.
  • 2. Ne le laissez pas s'impatienter, n'en faites en aucune façon une contrainte. A un âge où il est passionné par la marche, le jeu, il risque de trouver la situation absurde et de sentir avec culpabilité qu'il n'arrive pas à faire ce que vous voudriez.
  • 3. Choisissez des vêtements simples à enlever. Préférez les pantalons à élastiques à ceux qui comportent des boutons ou des bretelles.
  • 4. Le choix du pot est important. Il doit permettre à l'enfant de s'asseoir tout seul, quel que soit le côté par lequel il se présente. Oubliez les pots rigolos ou ludiques, avec par exemple un grand cou de canard, votre enfant ne saura pas dans quel sens s'asseoir. Si vous prenez un pot aux bords étroits, bébé risque d'avoir mal à ses petites fesses s'il s'assoit dessus pour jouer pendant dix minutes. Mieux vaut choisir un pot à l'assise bien large, muni d'un pare jet, c'est à dire un relief qui protège le jet d'urine, et d'un couvercle de propreté qui permette de le fermer avant d'aller le vider.
  • 5. Pas de chance, 18 mois, l'âge de l'apprentissage de la propreté, est aussi la période du “non”. Ne faites pas du pot le prétexte d'affrontements, ne le forcez pas, restez zen... L'essentiel est que votre petit têtu ne se "bute" pas sur la question du petit pot