Comment aider bébé à devenir propre la nuit ?

Si votre petit chéri n'est pas encore propre pendant la nuit, inutile de vous tracasser. Il s'agit d'une question de maturation et de patience.

Comment aider bébé à devenir propre la nuit ?

Votre enfant va fêter ses 4 ans, mais voilà, il n'est pas encore propre la nuit. Vous vous posez des questions : « N'est-il pas en retard ? », « Est-ce normal ? », « Quand sera-t-elle propre ? »

Le contrôle des sphincters suppose un système urinaire normal et une certaine maturation du système nerveux. Certains poupons marchent ou parlent plus vite que d'autres ; il en va de même pour l'apprentissage de la propreté.

On parle d'énurésie en l'absence d'un contrôle de la vessie au-delà de l'âge normal. Plus précisément, on parle d'incontinence diurne au-delà de 4 ans et d'incontinence nocturne au-delà de 5 ou 6 ans.

Vers 6 ans par exemple, 6 à 8% des garçons sont encore énurétiques pour 3 à 4% de filles. Et à l'âge adulte, saviez-vous que l'on trouve encore 1 cas sur 1.000 de personnes qui sont toujours énurétiques ?

Pour un enfant âgé de 6 ans au moins, les médecins préconiseront éventuellement une médication pour « résoudre » ce problème. Ce qui montre bien qu'avant cet âge, l'énurésie nocturne peut encore être considérée comme normale, vu qu'elle ne nécessite pas de prise en charge médicale.

L'hérédité semble avoir un rôle important : si l'un des parents ou les deux ont connu un problème semblable, l'enfant risque plus d'être lui aussi concerné.

Pour aider votre enfant à être propre durant la nuit, vous pouvez commencer par lui rappeler chaque soir de passer aux toilettes avant de se coucher et de limiter ses boissons en fin de journée. Votre poupon augmente ainsi ses chances de passer la nuit « à sec ».

A 4 ans, ces simples conseils doivent déjà permettre à la majorité des bambins d'être propres de jour mais aussi de nuit. A cet âge, il ne faut donc pas vous tracasser outre mesure ni en faire une obsession !