Quels sont les étapes du développement affectif et social chez bébé ?

Le développement affectif et social de bébé emprunte différentes étapes pour faire de lui un petit être autonome et très communiquant !


Quels sont les étapes du développement affectif et social chez bébé ?

Dès sa naissance, bébé commence à apprendre. Etape par étape, à son propre rythme, chaque journée passée apportera son lot de découvertes et d’apprentissages. Il en va ainsi du développement affectif. La capacité de bébé à ressentir des émotions, à s’exprimer, à apporter des réponses adaptés à ses besoins affectifs va évoluer. Comme dans l’apprentissage de la marche, de la préhension, de la parole, de la propreté, bébé va déployer une palette d’émotions de plus en plus fines.

Ses besoins d’interactions seront de plus en plus développés également. En grandissant, la communication devient un nouveau défi... et une grande source de plaisirs : c’est son développement social.

A la naissance

Le fonctionnement de bébé à sa naissance est très simple mais reste parfois énigmatique pour ses parents. S’il a des besoins non satisfaits, il pleure. Reste aux parents à savoir pourquoi !

Sa mère représente son univers. Il est complètement dépendant de ses parents et passe la plupart de son temps à dormir.

A 3 mois

Bébé a déjà grandi. Il est capable d’interagir avec ses proches. Il sourit davantage, réagit quand on lui parle, suit du regard un visage familier. Il est plus ouvert aux autres. Il produit une succession de petits bruits, de sons : c’est sa façon à lui de vous parler. Il tend la main et réagit aux stimuli affectifs : bisous, caresses, chatouilles qu’ils adorent ! Il commence à prendre conscience des sentiments des autres. Sa mère est toujours le personnage omniprésent de son petit monde ! Il se calme dès qu’il est dans ses bras et la dévore du regard quand elle lui donne à manger.

A six mois

Bébé dort beaucoup moins et il utilise ce temps d’éveil pour grandir très rapidement. Il est maintenant capable de rire, de montrer son excitation et son plaisir. Et s’il n’aime pas quelque chose, il sait très bien se faire comprendre !

Il prend conscience de lui-même. Sa petite personne commence à se détacher de celle de sa mère. Il expérimente son individualité. Il découvre ses pieds et ses mains et marque de l’intérêt lorsqu’on discute avec lui.

Le revers de la médaille, c'est qu'il devient aussi plus craintif face aux étrangers. Il aime jouer à coucou/caché car ce jeu simple lui permet de réaliser la permanence des objets : un objet ou une personne ne disparait pas parce qu’on ne le/la voit plus.

A 9 mois

Bébé éprouve un grand attachement pour la personne qui s’occupe de lui au quotidien. Il adore jouer seul ou avec une autre personne : c’est une source inépuisable d’apprentissages et d'interactions.

Il commence à se déplacer tout seul : il rampe, il expérimente le quatre pattes ou avance sur les fesses. C’est le début de l’autonomie !

Sa peur de l’inconnu est toujours présente. Alors qu’il a pu se montrer assez sociable avant, il va s’accrocher désespérément à sa mère, dès qu’un nouveau visage s’approche de lui ! Il distingue parfaitement les personnes familières des autres...

S’il n’est pas content, il le dit en pleurant pour manifester sa colère, son opposition et attirer l’attention sur lui. Il peut même interpeler les personnes en criant ! Il comprend un champ lexical réduit mais sait reconnaître son prénom et a intégré la signification du « non ».

A 12 mois

Bébé est le roi : il adore être au centre de toutes les attentions. Il reconnait chaque membre de la famille et interagit avec. Il aime copier et imiter les autres. Il va répéter inlassablement des sons qu’il a entendu.

Il sait dire coucou, au revoir… et il comprend les instructions simples. C’est le temps aussi des premiers pas. Mais dans ce domaine comme dans tous les autres, chacun va à son rythme !