Bébé et doudou, une grande histoire d’amour

Votre bébé a toujours son doudou avec lui. Grâce à son odeur et aux souvenirs qu’il véhicule, votre enfant voit en lui un objet précieux et indispensable.


bébé doudou

Très vite, le doudou devient le plus fidèle allié de votre bébé. Il permet au nourrisson de se consoler en l’absence de ses parents, de sa maman en particulier. Ainsi, le doudou représente l’objet transitionnel qui accompagne l’enfant vers l’autonomie psychique qu’il va acquérir progressivement.

Ce que représente le doudou pour bébé

C’est autour de 8 mois que l’enfant commence à s’attacher à un doudou car c’est à cet âge qu’il vit les premières séparations. À 8 mois, il réalise qu’il est une personne distincte de sa maman et cela l’aide à mieux vivre cette transition.

Le doudou lui permet de penser à vous en attendant votre retour et lui permet de supporter cette relative solitude. Grâce au doudou, votre bébé acquiert également plus d’autonomie et un plus grand sentiment de sécurité, lorsqu’il sera face à des situations nouvelles pour lui, telles qu'aller à la garderie, en sortie au parc ou encore en visite chez le docteur.

Le doudou fait donc le lien entre l’univers connu des parents et celui de l’inconnu. C’est pour cette raison que les psychologues l’appellent « objet transitionnel ». C’est la première possession de l’enfant qui n’appartient pas à son corps. En reconnaissant son importance, les parents permettent à leur bébé de gérer le premier objet précieux qui ne fait pas partie de lui-même.

Un moyen de le rassurer

Bébé pleure, impossible de le calmer. C’est là que doudou entre en jeu. Vous vous approchez de votre enfant et lui glissez son doudou sous le nez. La réaction est presque immédiate : votre petit bout le prend dans ses mains, commence à sentir son odeur et se calme petit à petit. Pourquoi ? Tout simplement parce que le doudou représente quelque chose de connu, de rassurant et de personnel qui satisfait bébé.

Ce phénomène est flagrant dans des situations externes à l’environnement connu de l’enfant. Par exemple, à la crèche, l’enfant se raccroche à son doudou car il constitue un élément familier et donc, rassurant. C’est d’ailleurs souvent la panique lorsque les parents se rendent compte qu’ils ont oublié le doudou à la maison…

Drame : bébé a perdu son doudou

Scène de crime à la maison : votre bout d’chou hurle à s’en déchirer les poumons, mais il n’y a rien à faire, le doudou est introuvable… Pour éviter ce genre de problème, prévoyez « un clone » dès le départ et alternez entre les deux. Ainsi, les deux doudous s’useront à la même allure et votre enfant n’y verra que du feu !

La prise de distance

Tout au long de son enfance, votre bambin apprendra à se détacher progressivement de son doudou. Pour cela, il doit se sentir autorisé et valorisé dans le fait de grandir. Diane Drory, psychologue et psychanalyste rappelle que « normalement, arrive un moment où l’enfant se détache de cet objet transitionnel. Il a symboliquement intégré les figures parentales : il a papa et maman bien inscrits dans son cœur et sait se rassurer par lui-même ». Le doudou perd donc ce côté « indispensable ».