Baptême : quand et comment l'organiser ?

Le baptême de votre enfant arrive à grands pas et vous souhaitez lui offrir une fête digne de ce nom. Mais comment organiser un tel événement ?


baptême

C’est généralement au printemps que les parents décident du baptême de leur enfant. Cette étape est importante, et l’organisation de cette journée peut s’avérer un peu stressante. Voici quelques informations utiles qui vous permettront de vous y préparer au mieux…

Choisir le lieu du baptême

Le baptême prend habituellement place dans la paroisse de votre quartier/village et la cérémonie est dirigée par le curé de cette paroisse. Il est toutefois possible de célébrer le baptême dans un autre lieu de culte, ou avec un autre curé. C’est auprès du curé que vous obtiendrez les autorisations nécessaires à ces dérogations.

Réserver la date

Dès que la décision du baptême est prise, il est conseillé de se rendre à la paroisse souhaitée. Le printemps est souvent surchargé de demandes de baptême, il est important dès lors que vous vous y preniez tôt. Il se célèbre traditionnellement le dimanche après-midi et plusieurs enfants sont ordinairement baptisés lors d’une même cérémonie.

Assister aux réunions de réflexion

Dès que la date est fixée, vous serez conviés à des séances de discussions. Quelques autres couples, qui fêtent également le baptême leur enfant, seront présents. Ces séances permettent d’échanger vos idées sur la signification du baptême et sur la foi en général.

Choisir le parrain et la marraine pour le baptême

Les parrains et marraines font la promesse morale qu’en cas de décès des parents, ils élèveront l’enfant et le guideront vers la vie adulte. Pour des raisons de maturité, les futurs parrains et marraines seront âgés de 16 ans au minimum le jour du baptême (une dérogation peut cependant être accordée). Cependant, le rôle de parrain/marraine de baptême n’est pas reconnu par la loi. Ceux-ci ne sont donc pas tenus d’assumer la garde de l’enfant ou d’être le tuteur légal en cas de décès des parents.

Bien qu’autrefois, la tradition voulait que le premier né ait sa grand-mère maternelle pour marraine et son grand-père paternel pour parrain, ce sont aujourd’hui l’amitié et l’estime qui vous lie avec une personne qui détermina votre choix.

Préparer les dragées

Il existe plusieurs rites quelque peu différents selon les pays. Nous suivons généralement les traditions familiales ou régionales. Ainsi, en France, c'est le parrain qui se charge le plus souvent des dragées pour le baptême. Alors qu'en Belgique, c’est la marraine. Le donateur prévoira une boîte plus importante pour les parents, les grands-parents. Il est aussi d’usage que le parrain fasse un cadeau à la marraine.

Baptême : réunir les documents nécessaires

Ce jour-là, vous devrez apporter votre carnet de mariage, un extrait d'acte de naissance de l'enfant, et une procuration pour le parrain ou la marraine si l'un d'eux était dans l'impossibilité d'être présent. Ces documents seront nécessaires au prêtre pour établir l'acte de baptême.

Le jour J - petits conseils pratiques

Votre enfant sera vêtu et coiffé de blanc, symbole de pureté. La robe de baptême est recommandée pour les enfants très jeunes. De nombreuses boutiques pour enfants vous proposeront diverses tenues de baptême.

Les églises sont des lieux assez frais, donc si vous baptisez un nouveau-né, veillez à ajouter un petit lainage sous sa robe. De plus, les baptêmes sont souvent célébrés après la messe, c’est-à-dire à l’heure du repas. Pensez donc à nourrir votre enfant avant la cérémonie. Si votre enfant est plus grand, évitez les collations salissantes, bannissez le chocolat et les sucreries « collantes ». Glissez dans votre sac quelques lingettes nettoyantes, elles pourront s’avérer très utiles…