Le rot de bébé

Le rot de bébé après avoir mangé est important. Mais à quoi sert-il ? Comment doit-on s'y prendre ? Quel est le meilleur moment ? Voici les bons gestes à adopter pour aider votre tout petit.


Rot bébé

Le rot, à quoi ça sert ?

Le rot est une accumulation d’air dans le ventre de bébé. Votre tout-petit avale beaucoup d’air en se nourrissant, lorsqu’il pleure et même en respirant. C'est d'autant plus vrai s'il a tendance à boire rapidement.

Dans ce cas cela peut signifier qu’il fait de l'aérophagie. Mais cette accumulation d'air dans son estomac peut devenir une source d'inconfort pour lui : elle peut lui perturber l’appétit ou lui faire mal au ventre. Le rot est donc là pour lui permettre d'évacuer le trop-plein d'air et de tout faire rentrer dans l'ordre.

Par ailleurs, il se peut que l'aérophagie soit en partie responsable des coliques du nourrisson. Un mal de bébés qui n’est pas dangereux, mais qui peuvent être vraiment douloureux pour lui. Lui faire faire son rot peut réduire un peu leur fréquence d'apparition.

Le rot, obligatoire après chaque repas ?

Pour certains bébés, ils n'ont presque jamais besoin de faire leur rot en raison du fait qu'ils n'avalent pas ou pratiquement pas d'air.

Si bébé n'a visiblement aucune intention de faire son rot, il n'y a donc aucune raison de s’inquiéter. Pour d’autres, le petit rot est indispensable à chaque fin de repas. Parfois même un ou deux rots durant la tétée pour les soulager. Chaque bébé est différent, il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter.

Quelle est la bonne position ?

Le plus simple consiste à relever le nourrisson en le portant très haut sur votre bras, tout contre votre buste. Le but étant de le rassurer par votre présence, tout en dégageant la route de l’air dans ses voies respiratoires. Il doit être tenu bien droit, en prenant soin de soutenir sa tête avec votre main pour qu’elle ne ballote pas.

Petit conseil : placez un bavoir sur votre épaule, le rot peut parfois être accompagné d’un petit rejet de lait.

Bébé ne fait pas son rot, c’est grave ?

Si bébé ne souhaite pas faire son rot, cela signifie tout simplement qu’il ne souffre pas d’un trop-plein d’air dans l'estomac. Par mesure de précaution, attendez tout de même un peu avant de le recoucher.

En effet, le rot peut survenir tout de suite après avoir bu, mais aussi plus tard ou pas du tout. Si après 10-15 minutes bébé n’a pas fait de rot, c’est qu’il n’en a pas besoin aujourd’hui.

Bébé s’est endormi sur votre épaule sans faire de rot ? Couchez-le. S’il a besoin d’en faire un, il s’agitera après quelques minutes. Si c’est le cas, prenez-le dans vos bras : il fera un rot et vous pourrez le recoucher par la suite.

Bébé nourri au sein et le rot

En général, les bébés nourris au sein auraient tendance à avoir moins de problèmes de rot que ceux nourris au biberon. Au sein, bébé arrive à mieux contrôler le flux de lait, il tète plus lentement et avalent ainsi moins d’air avec le lait.

Les tétées sont aussi souvent plus courtes et plus fréquentes et le tout-petit peut boire en position verticale, ce qui facilite la digestion. Toutefois, certains nourrissons allaités ont souvent besoin de faire un rot, surtout s’ils tètent rapidement et/ou que votre lait coule particulièrement vite.

Les régurgitations

Fréquentes et sans danger, les régurgitations sont un mélange de lait et de salive. Elles surviennent généralement juste après les tétées, lorsque le contenu de l’estomac remonte vers l’oesophage. Elles sont sans douleur et ne nuisent pas à la croissance du bébé.

En général, la fréquence maximale de régurgitation est atteinte autour de 4 mois. Par ailleurs, si bébé se tient debout rapidement, il aura peu tendance à régurgiter. Vers l’âge de 9 mois à 1 an, le phénomène prend fin. Certains bébés régurgitent plus que d’autres, et cela inquiète parfois les parents. Mais si l’enfant est de bonne humeur et s’il continue à prendre du poids, tout va bien.

Si vous avez le moindre de doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin.