Allaitement : comment sevrer mon bébé ?

Pour sevrer votre bébé, sachez prendre votre temps. Soyez à l’écoute de votre tout petit car chaque enfant est différent au sujet du sevrage. Voici nos conseils pour vous aider dans cette transition pas toujours simple.


Sevrer bébé

Quand sevrer mon bébé ?

En général, un bébé n’a besoin d’aucune autre alimentation que le lait maternel pendant les 6 premiers mois de sa vie. Le sevrage sera nettement plus facile si vous le démarrez au moment où vous commencez à diversifier l’alimentation de votre enfant.

En réalité, le moment idéal est celui qui convient le mieux à la maman. Dans tous les cas, l’arrêt du sein doit être choisi et non contraint. Ne laissez personne vous influencer. Vous êtes seule juge en la matière. De plus, même si cela demande une véritable organisation, il est toujours possible d'allaiter après avoir repris le travail, à vous de voir ce qui vous convient le mieux.  

Combien de temps pour sevrer mon bébé ?

Il n’y a pas vraiment de durée minimale ou maximale sur le sujet. Plusieurs facteurs entrent en compte, notamment votre situation, votre désir de continuer l’allaitement maternel ou pas, la réaction du bébé ou tout simplement la fin du congé de maternité…

Le sevrage doit être progressif sur une quinzaine de jours, par exemple. Mais vous pouvez diminuer petit à petit le nombre de tétées sur plusieurs semaines voire plusieurs mois. C’est à vous de décider !  

Bébé ne veut pas être sevré : ne le braquez pas !

Si votre tout petit se montre réticent et peu enclin au sevrage, ne le forcez pas. Certains bébés peuvent d’emblée refuser le biberon. Passez à autre chose, distrayez-le et réessayez quelques minutes plus tard !

S’il refuse toujours, pensez à reporter le sevrage de quelques jours et, en attendant, faites en sorte de raccourcir la durée de chaque tétée. Autre astuce, si vous partez au travail, par exemple, le papa ou un grand-parent peut essayer de lui donner.

Parfois le bébé comprend et accepte le biberon... Vous pouvez aussi essayez de changer de position. Installez votre enfant en face de vous dans un transat et proposez-lui le biberon. Ou encore, essayer un biberon de lait maternel qui sera peu à peu remplacé par du lait en poudre.

L’important, c’est qu’il ne se braque pas. L’affamer n’est pas une solution. Expliquez-lui calmement ce que vous faites.

Redoublez de câlins !

Pour certaines femmes, le sevrage est le moment le plus pénible de la période postnatale car elles l’associent à la coupure définitive du cordon ombilical... C’est la fin de cette sensation de vivre comme dans une "bulle” avec son bébé. Il est de fait très important pour la maman, comme pour le bébé, de remplacer les moments d’intimité des tétées par des câlins et d’autres instants de tendresse.  

Vos seins continuent à se remplir ?

Tirez juste assez de lait pour les soulager, mais ne faites pas téter bébé : votre cerveau recevrait le signal de reprendre la production de lait. Certaines femmes conservent un peu de lait dans leurs seins pendant encore quelques semaines. Cela ne présente aucun danger.

Il se peut que vous sentiez dans vos seins des petits kystes dans les semaines ou les mois qui suivent le sevrage. On les appelle des galactocèles. La plupart disparaîtront spontanément au bout de quelques mois. En cas de gêne, n’hésitez pas à en parler à votre gynécologue.