Bébé ne veut plus faire la sieste : que faire ?

La disparation des siestes est un moment redouté des parents ! Autant le savoir : tous les enfants n'ont pas les mêmes besoins en sommeil.


Bébé ne veut plus faire la sieste : que faire ?

La sieste de bébé est une sorte de bouée de sauvetage pour les parents : un moment de calme, dans une tempête quotidienne, une bulle d’oxygène dans une journée bien remplie. C’est aussi un moment indispensable pour le développement de bébé.

Et quand cette parenthèse de tranquillité tend à se fermer définitivement et que bébé refuse de plus en plus souvent de faire la sieste, c’est un sentiment de panique qui envahit les parents !

Pourtant il faut bien se faire une raison. Tous les enfants n’ont pas les mêmes besoins en sommeil. Il y a de gros dormeurs et de petits dormeurs. Certains feront le sieste jusqu’à 4 ou 5 ans et d’autres arrêteront dès l’âge de 3 ans, voire avant.

Le rythme de sommeil des bébés

D’une façon générale, on dit que :

  • Un nouveau-né dort près de 20 heures par jour.
  • Les bébés de 0 à 3 mois dorment de 16 à 20 heures sur toute la journée et la nuit ;
  • Les nourrissons de 3 à 12 mois dorment 14 à 15 heures dont 3 à 4 heures durant la journée : ils font généralement deux siestes par jour ;
  • Entre 1 et 2 ans, un bébé dort un peu moins, environ 13 à 14 heures par jour, avec une belle sieste l’après-midi.
  • Entre 2 et 4 ans, il dort en moyenne 13 heures dont 2 heures durant la sieste de l’après-midi.

Au-delà, les siestes disparaissent progressivement.

Mais chaque bébé est différent et aura son propre rythme : certains nouveau-nés dorment déjà moins que d’autres. Les besoins en sommeil ne sont pas identiques d’un bébé à l’autre.

Que faire si bébé ne veut plus faire la sieste ?

Vous pouvez commencer par insister en lui expliquantl’importance de la sieste : c’est en dormant que bébé grandit ! C’est un temps pendant lequel il reprend des forces avant de repartir à l’aventure. Vous pouvez « négocier » un temps de sieste contre une histoire ou une chansonnette qui le calmeront… Proposez-lui un jeu qu’il apprécie, à condition qu’il se repose un peu.

Instaurez un rituel, une régularité dans les heures de sieste, une stabilité, un environnement identique dans lequel il s’endort et surveillez les signes de fatigue : à quelques minutes près, un enfant peut refuser catégoriquement de se coucher alors qu’il se montrera plus docile quand la fatigue se fait vraiment sentir.

Votre enfant ne se dépense peut-être pas assez et son trop plein d’énergie l’empêche d’apprécier ce temps de repos. Avant d’aller à la sieste, une séance d’exercices physiques le fatiguera : piscine, balade, partie de foot…

Mais il se peut aussi que ce refus d’aller se coucher soit la conséquence d’une angoisse ou d'un stress qu’il ressent. Interrogez-vous : êtes-vous tendue en ce moment ? Si c’est le cas, essayez de limiter, voire d’éliminer cette source de stress ou confiez le soin de coucher votre enfant à une autre personne.

Le refus d’aller faire la sieste exprime peut-être une inquiétude : votre enfant craint de ne pas vous revoir en se réveillant, l’obscurité lui fait peur, il commence à imaginer des scénarios qui l’effraient (des loups, des sorcières… lui rendent visite). Parlez-en avec lui et proposez-lui des solutions susceptibles de le rassurer : boite à musique, veilleuse…

Si votre enfant ne veut vraiment plus faire la sieste, il faut alors lui expliquer qu’il doit faire un temps calme dans sa chambre. Tranquillement installé dans son lit, il peut feuilleter des livres, jouer à des jeux tranquilles, faire un dessin… Ce moment lui permettra à lui de se ressourcer, et à vous de décompresser un peu !

Et vous, à quel âge votre enfant a-t-il arrêté de faire la sieste ?