Bronchiolite du bébé : comment l’éviter ?

La bronchiolite du bébé est un des virus les plus redoutés pendant l'hiver. Savez-vous qu'il est possible de limiter les risques de contamination ? La rédaction vous dévoile la bonne attitude à adopter avec votre bébé pendant la saison froide.


Bronchiolite du bébé

Les cas de bronchiolite du bébé sont de plus en plus nombreux. L’épidémie n’est pas loin et c’est bien normal en plein cœur de l’hiver. Chaque année 40 000 bébés sont touchés  par le Virus Respiratoire Syncytial (VRS)  qui se transmet par :

  • La salive
  • Les postillons (éternuements, toux…)
  • Les mains et le matériel (jouets…) contaminé

Malheureusement, cette maladie qui touche les bronchioles frappe les enfants de moins de deux, et près de 30% des nourrissons.

Bronchiolite du bébé : règles d'hygiène pour l’éviter

Cette année vous avez décidé de passer votre tour (et celui de votre bambin). En adoptant de bons réflexes au quotidien, vous pouvez limiter la propagation de ce virus et protéger votre bébé. Mais comment ? Tout simplement en suivant ces conseils simples.

Adopter une hygiène irréprochable pendant l’hiver reste la meilleure attitude pour commencer.

Pour cela, voici nos conseils préventifs pour éviter la bronchiolite du bébé :

  • Pensez à vous laver les mains soigneusement au savon pendant 30 secondes avant et après chaque soin donné à bébé.
  • Si vous vous-mêmes êtes enrhumée, portez un masque quand vous vous occupez de bébé.
  • Fuyez les lieux publics et clos où vous avez toutes les chances de croiser des personnes malades.
  • Limitez les bisous les câlins si un membre de la famille est malade. Pas de bisous sur le visage. Une consigne à faire passer aux frères et sœurs s’il y en a ! S’ils ne peuvent pas résister à un petit baiser, mieux vaut embrasser le ventre ou les pieds.
  • Établissez un périmètre de sécurité autour de bébé : toute personne malade, enrhumée, grippée, ne doit pas approcher bébé à moins d’un mètre.
  • Chacun le sien ! N’échangez ni les biberons, ni les tétines, ni les doudous ou bavoirs.
  • Si un enfant de la famille est malade, lavez les jouets qu’il a utilisés et que bébé est susceptible de manipuler.
  • En cas de rhume chez bébé, mouchez-le très régulièrement même si cette opération le contrarie fortement.
  • Aérez bien votre maison tous les jours: 10 mn, même s’il fait froid. La température intérieure doit être de 19°C.
  • Ne fumez pas en présence de bébé et évitez les lieux enfumés avec bébé.
  • La dernière recommandation n’est pas toujours évidente à mettre en œuvre : évitez de mettre bébé en collectivité quand il est tout petit ou lorsque d’autres enfants sont malades.

Ces mesures ne suppriment pas le danger de contaminer votre bébé de la bronchiolite mais en limitent le risque. Mieux vaut prévenir que guérir.

Les premiers symptômes à surveiller

Avant de descendre dans les bronches, le virus commence dans le système ORL et le premier signe à contrôler serait un rhume du bébé. En effet, avant la bronchiolite du bébé démarre un rhume qui s’accompagne d’une toux sèche. C’est en négligeant ces premiers symptômes que le simple rhume peut dégénérer en bronchiolite chez votre bébé. Deuxième phase à vérifier c’est le passage de la toux sèche à la toux grasse, avec de plus en plus de mal à respirer. La perte d’appétit et la fièvre peuvent aussi vous mettre la puce à l’oreille.

N’hésitez pas au premier symptôme à privilégier un remède naturel sous forme de granules en consultant votre médecin ou un naturopathe traitant.