Torticolis chez bébé : comment le traiter ?

Bébé a du mal à tourner la tête ? Ou au contraire, sa tête reste toujours inclinée ou tournée ? Et s’il avait un torticolis ? N'attendez pas pour réagir.


Torticolis chez bébé : comment le traiter ?

Le torticolis du bébé est un spasme musculaire qui s'accompagne d'une raideur de la nuque. Léger ou prononcé, il faudra le traiter non seulement pour éliminer la gêne causée, mais aussi pour éviter une plagiocéphalie. Il s'agit d'une déformation unilatérale de la tête ou une asymétrie faciale.

Comment repérer le torticolis du bébé ?

Le torticolis peut être difficile à repérer. Un test efficace existe pourtant. Il consiste à coucher bébé sur une surface plane. Il doit pouvoir complètement tourner la tête de gauche à droite, en posant son oreille sur la surface, sans avoir à soulever le torse. Aidez-vous d’un objet qu’il fixera et suivra des yeux pour l’aider à faire ce mouvement.

Quelle en est la cause ?

Là aussi, il est difficile de déterminer son origine. Si un torticolis n’est ni d'origine infectieuse (une infection ORL par exemple), ni tumorale, le torticolis fait peut être suite un à traumatisme. Il peut aussi résulter d’un problème neurobiologique.

La position dans le ventre de la mère ou un accouchement long et difficile peuvent l’expliquer. Chez bébé, on parle parfois de torticolis congénital. Dans 20 % des cas, il est lié à une malformation de la hanche.

Comment réagir en pareil cas ?

Si vous constatez, une raideur ou une difficulté à effectuer une rotation de la tête, il faudra consulter votre médecin. Celui-ci pratiquera des radiographies. Après un examen complet, il pourra déterminer l’origine du torticolis et le traiter. Dans l’immense majorité des cas, le torticolis est très bénin.

Comment traiter le torticolis du bébé ?

Si le torticolis est d'origine infectieuse, le médecin prescrira un traitement pour le soigner : otites, gastro-entérite... En cas de torticolis dû à un choc ou un mauvais mouvement, des antalgiques seront prescrits, éventuellement une minerve. Dans les cas les plus graves (s'il s'agit d'une luxation rotatoire par exemple), une hospitalisation peut s'imposer.

Un kinésithérapeute spécialisé dans la prise en charge des bébés apportera un suivi et une rééducation. Il stimulera l’enfant, travaillera pour lui permettre d'allonger son muscle, l’aidera à corriger sa position et conseillera aux parents quelques jeux simples à effectuer avec bébé pour le stimuler. Car le rôle des parents sera également important : ils stimuleront bébé pour qu'il adopte ensuite naturellement les bonnes positions.

Un ostéopathe spécialisé dans la prise en charge des bébés pourra aussi traiter les causes traumatiques et faire un bilan complet et global.