Un orateur néo-zélandais nourrit le bébé d'un législateur au Parlement

Le Parlement néo-zélandais a convié un invité spécial dans la salle des séances il y a quelques jours : un nouveau-né !
Le président du Parlement du pays, Trevor Mallard, a tenu et nourri le fils d'un mois du législateur Tāmati Coffey alors qu'il présidait un débat.
"Normalement, le fauteuil de l'orateur n'est utilisé que par les officiers présidant, mais aujourd'hui, un VIP a emporté le fauteuil avec moi", a tweeté Mallard, avec une photo de lui nourrissant le bébé au biberon, dont le père revenait de congé de paternité et était assis près de lui.


Un orateur néo-zélandais nourrit le bébé d'un législateur au Parlement

Des vidéos montrent Mallard berçant le bébé pendant qu'il écoutait le débat. À un moment donné, il avertit un législateur que son temps était écoulé, suivi d'un gargouillement d'accord de la part du bébé.
Les internautes n'ont pas tardé à féliciter Mallard et Coffey. "Merci d'avoir normalisé l'unité familiale", a répondu une personne sur Twitter à la photo de Mallard. "Nous avons besoin d'en voir plus. Les lieux de travail doivent s'adapter pour permettre ce comportement."


Un autre utilisateur de Twitter a dit : "La Nouvelle-Zélande....vous êtes peut-être un petit pays, mais vous avez une énorme leçon à donner au monde !"
De nombreux législateurs se sont montrés tout aussi favorables. Gareth Hughes, un député du Parti Vert, a posté une photo de Mallard tenant le bébé et souriant. "C'est merveilleux d'avoir un bébé à la maison, et quel beau bébé ", tweetait Hughes.

Faire entrer des bébés dans les bâtiments du gouvernement peut encore être inhabituel dans de nombreux pays, et carrément interdit dans d'autres, un représentant élu au Kenya qui a amené son bébé dans la salle de débat aurait été contraint de partir au début du mois. Les images partagées en ligne montrent Zuelelekha Hassan Juma éjectée du parquet de l'Assemblée nationale alors qu'elle berçait son enfant.

Mais plusieurs autres cas plus positifs suggèrent que les attitudes pourraient changer ailleurs le législateur britannique Jo Swinson a amené son bébé à un débat parlementaire en septembre dernier, tandis que le législateur australien Larissa Waters a allaité sa fille au sein au Parlement en 2017.