Quel lait après l’allaitement de bébé ?


Quel lait après l’allaitement de bébé ?

L’arrêt de l’allaitement : un sevrage en douceur

Candia encourage l’allaitement maternel au moins jusqu’aux 6 mois de l’enfant en accord avec les recommandations de l’OMS. En effet le lait maternel est l’aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés.

Si vous décidez de sevrer bébé et de lui donner le biberon, le meilleur moment sera celui que vous aurez choisi et qui correspondra le mieux avec votre envie, votre rythme de vie et votre bébé bien entendu. C’est une étape importante dans la vie de bébé, qui ne doit pas être perçue comme une contrainte : vous et votre bébé choisirez le moment idéal. 

Le sevrage se fait en moyenne sur 15 jours. La transition du sein au biberon se fera en douceur et progressivement en remplaçant tous les deux ou trois jours une des tétées quotidiennes par un biberon. Il est parfois préférable de commencer par remplacer une tétée du milieu de journée car elle est moins abondante que celle du matin. Et si vous ne souhaitez pas sevrer totalement bébé, vous pouvez garder les tétées du matin et/ou du soir.

Quel lait suite à l’allaitement

Les tétées que vous allez supprimer seront remplacées par une formule infantile préférentiellement.  

Vers six mois, de nombreuses femmes donneront donc du lait « deuxième âge » à bébé. Le lait deuxième âge ou « lait de suite » est spécialement adapté aux besoins de bébé : il contient les nutriments essentiels pour la croissance et le bon développement des enfants de 6 mois à 1 an dont l'alimentation est déjà diversifiée. Ils doivent en boire au moins 500 ml par jour pour un bon équilibre alimentaire.

A partir de 1 an et ce jusqu'à l'âge de 3 ans, vous pouvez passer au lait de croissance. Ce dernier est enrichi avec des vitamines et minéraux supplémentaires. Il constitue ainsi un bon complément à l’alimentation solide, variée et équilibrée, que votre enfant reçoit au quotidien.

Quelques astuces pour un sevrage en douceur :  

  • Au début du sevrage, pensez à tirer un peu de lait pour éviter l’engorgement de vos seins ;
  • L'intervention du papa est parfois conseillée pour donner le biberon pour un sevrage en douceur ;
  • Pour faciliter l’acceptation du biberon et que bébé se détache de ses habitudes, il est souvent conseillé de créer un nouvel environnement en changeant de lieu pour ces repas ;
  • Eviter de faire le sevrage en même temps que la diversification alimentaire : plusieurs changements à la fois peuvent être difficiles à gérer pour bébé ;
  • Si bébé a des problèmes de digestion, boit poussivement, cela peut parfois provenir de la tétine du biberon : pensez-y !

 

Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou à l'avis d'un professionnel de santé. En cas de doute, consultez un pédiatre ou votre médecin généraliste.