Comment éliminer la chambre de bébé de toute substance toxique

Peinture murale, revêtement du sol, linge de maison… Les composantes de la chambre d’un futur bébé peuvent parfois regorger de substances chimiques. Découvrez les conseils d’un professionnel pour s’en débarrasser.


Comment éliminer la chambre de bébé de toute substance toxique

Avant l’arrivée de bébé, les parents font tout ce qui en leur pouvoir pour lui préparer la plus belle chambre qui soit. Couleur, papier peint, peinture, décorations… tout est mis en œuvre afin d’offrir à bébé le parfait nid douillet. Un nid douillet qui, toutefois, peut être truffé de composés chimiques toxiques pour la santé de l’enfant. Le Docteur Laurent Chevallier, médecin nutritionniste en maternité, vous livre ses secrets pour s’assurer que l’environnement de bébé soit le plus sain possible.

Bien choisir les matériaux

Attention aux peintures murales, le Docteur affirme que certaines d’entre elles émettent des produits toxiques. Afin de choisir une peinture saine, privilégiez celles bénéficiant du logo « A+ » et certifiées NF Environnement, ce sont celles qui émettent le moins de solvants.

La même attention doit être portée au revêtement du sol. Le carrelage et le parquet sont recommandés, la moquette et les tapis ont moins la cote. En effet, ces types de revêtements peuvent contenir des phtalates (groupe de produits chimiques nocifs pour la santé), et peuvent provoquer des allergies.

En ce qui concerne les meubles et la literie, mieux vaut se tourner vers les matières les plus naturelles possibles. Matelas en latex bio et meubles en bois massif, si possible non vernis et non traités, sont un bon choix affirme le Docteur Chevallier.

Préparer la chambre au moins un mois à l’avance

La plupart du temps, les parents effectuent les finitions de la chambre de bébé quelques semaines seulement avant son arrivée. Dans l’idéal, il faudrait avoir tout terminé trois mois à l’avance et aérer régulièrement la pièce pour laisser le temps aux composants chimiques d’être éliminés.

Si le bébé doit à tout prix éviter le contact avec des composants chimiques, il en va de même pour la maman. C’est pourquoi, lors des trois derniers mois, elle devrait laisser son entourage s’occuper des travaux de la chambre du futur enfant.

Se débarrasser de toute substance toxique présente dans les textiles

La peau des bébés étant perméable, il est fortement conseillé de laver ses vêtements au moins deux fois avant de les lui faire porter, surtout pour les bodys et les sous-vêtements. « Si possible, choisissez des vêtements coton labellisé et issu de l’agriculture biologique », rajoute le Docteur Chevallier.

Le même traitement s'applique aux peluches et au linge de maison.

Crédit photo : uratex.com.ph