L’école, obligatoire à 3 ou 6 ans ?

L’école maternelle doit-elle être obligatoire à 3 ans ? Une proposition de loi a relancé le débat sur l’obligation de scolariser ses enfants et le rôle des écoles maternelles en France.

L’école, obligatoire à 3 ou 6 ans ?

L’école doit-t-elle être obligatoire à 3 ans ou à 6 ans ? Le débat est à nouveau ouvert. Derrière cette question, se dessine le statut de l’école maternelle et son existence à moyen terme.

L’initiative vient d’un groupe d’élus socialistes qui a déposé une proposition de loi visant à rendre obligatoire la scolarisation dès 3 ans. Pour la Sénatrice Françoise Cartron, à l’origine du texte, il faut défendre et protéger l’école maternelle. Selon elle, les actions successives du gouvernement n’auraient qu’un but : substituer des structures privées telles que des jardins d’enfants, telles qu’elles existent en Allemagne, à l’école maternelle. « Des structures payantes, sans aucune garantie éducative », précise-t-elle.

Une proposition de loi retirée

Après un débat houleux, la proposition de loi a finalement était retirée. La commission des Finances du Sénat a en effet estimé que deux paragraphes du premier article du texte étaient irrecevables et les a supprimés. Mais, selon la sénatrice, ces deux alinéas constituaient le cœur de la proposition de loi qui abaissait l’âge de la scolarisation obligatoire de 6 ans à 3 ans.

La loi Ferry sur la scolarisation des enfants est restée inchangée depuis bientôt 130 ans. Mais l’ancien ministre de l’Education, Xavier Darcos avait crée une polémique en déclarant devant le Sénat en 2008 : « Est-ce qu'il est vraiment logique, alors que nous sommes si soucieux de la bonne utilisation des crédits délégués par l'État, que nous fassions passer des concours bac +5 à des personnes dont la fonction va être essentiellement de faire faire des siestes à des enfants ou de leur changer les couches ? ».

En France, 99 % des enfants de trois ans sont scolarisés. Mais la sénatrice souligne la «déscolarisation phénoménale des enfants de 2-3 ans ». Le taux de scolarisation des enfants de moins de 3 ans a chuté de 34,5 % en 2000 à 13,6 en 2010, soit de la moitié.