Faire ses devoirs : développement de l'autonomie et accompagnement

L'apprentissage ne s'arrête pas à la sortie de l'école. Faire ses devoirs en rentrant à la maison est important, mais n'est pas forcément la priorité des enfants...


faire ses devoirs

Une fois que la cloche sonne, les enfants se précipitent vers la sortie. Une fois à la maison, il y a encore les leçons à apprendre, les devoirs à effectuer et les travaux à préparer. 

L'intérêt de faire ses devoirs

- Ils permettent aux enseignants de savoir si l’enfant a compris ce qui a été vu en classe, s’il est capable d’appliquer ce qui a été inculqué.
- Ils permettent aux parents de suivre l’évolution des apprentissages de l’enfant.
- Ils sont nécessaires à la planification du travail scolaire.
Il est de fait essentiel que le devoir soit fait par l’enfant et non par vous. Ce qui ne veut pas dire que vous ne pouvez pas lui donner un coup de pouce, et revoir ensemble ses exercices.

Il importe que l'enfant s'habitue à travailler seul pour favoriser ce travail d'appropriation de la matière. Par ailleurs, c'est le meilleur conseil que l'on puisse lui donner pour qu'il acquiert une certaine autonomie.

Il est bon que les parents s'intéressent aux apprentissages scolaires de leur enfant dans un esprit d'encouragement, d'appui et de soutien moral. L'assistance parentale permet d'aider l'enfant qui connaît des difficultés à mieux les maîtriser et les appréhender. Aussi, il paraît logique que les enfants réussissent davantage lorsqu'ils sont suivis par des parents qui montrent de l'intérêt à leurs études.

Toutefois, ce légitime droit de regard des parents sur le travail de l'enfant n'exclut pas l'importance qu'il réalise seul ses travaux. En essayant par lui-même et en faisant des erreurs, il apprend et s'autodiscipline.

Pour certains enfants, l'accompagnement scolaire peut constituer une aide bien utile, mais il faut pour cela qu'il y ait une réelle motivation suivie d'un encadrement stimulant.

Les situations pédagogiques interactives doivent également être encouragées. L'enfant apprend aussi au contact des autres. De plus, l'interactivité facilite l'entraide et la coopération: deux notions civiques bien utiles dans la société actuelle.

Comment motiver mon enfant ?

Les devoirs, on en parle ici comme si c'était la première chose à laquelle pense votre enfant en rentrant à la maison. Cependant, on sait bien que ce n'est pas toujours le cas. Aller jouer avec ses frères et sœurs, regarder la télé, jouer aux jeux vidéo ou être sur son téléphone... Après une journée d'école, il est tout à fait compréhensible que votre enfant ait l'envie de se relâcher.

Il existe plusieurs astuces pour l'aider à faire ses devoirs après l'école. Si vous montrez de l'enthousiasme, de l'intérêt pour la pratique des devoirs cela va l'influencer positivement. Ensuite, discutez avec votre enfant en lui laissant des choix, n'imposez pas. Il faut laisser à votre enfant une impression de liberté. "Tu préfères jouer un peu et prendre ton goûter avant de faire tes devoirs ?" ou "Tu veux commencer par tes devoirs dès le retour de l'école pour avoir du temps libre après ?"

Trouvez un endroit adapté aux devoirs. Un endroit calme, sans distractions est idéal. N'hésitez pas non plus à proposer des pauses à votre enfant pour qu'il maintienne sa concentration. Pourquoi ne pas faire 3 fois 20 minutes avec 2 petites pauses plutôt qu'une heure d'un coup ?

Soyez inventif, si vous aidez votre enfant à réviser ses leçons. Un jeu de questions/réponses interactif vaut mieux que de la récitation par cœur. Pour finir, évitez au maximum les tensions, les devoirs doivent rester un moment agréable et pas une corvée.