Mon enfant fait un blocage face à l'école !

« {Je ne veux pas aller à l'école !} » clame votre enfant. Oui, mais à 9 ans, il n'a pas vraiment le choix. Comment lui faire entendre raison ?


Mon enfant fait un blocage face à l'école !

Votre enfant connaît déjà bien les rouages de l'école. Il y traîne les piedsdepuis l'âge de 6 ans. C'est dire ! Mais, changement: depuis la dernière rentrée scolaire, il ne veut plus décoller de son lit.

Pourquoi fait-il un blocage ? Sans doute a-t-il ses raisons... A vous de les décrypter pour que les matins ne deviennent plus un « calvaire » ni une « course contre la montre » ! Et surtout, pour que votre enfant retrouve le goût de l'école !

Il n'arrive pas à suivre

Les causes du désarroi de votre enfant peuvent être très diverses. Avez-vous remarqué des difficultés au préalable : des problèmes de langage ou d'écriture ? Peut-être s'agit-il d'un cas de dyslexie ? Parlez-en avec l'instituteur ou le psychologue de l'école qui aura peut-être repéré certains signes et pourra davantage mettre le doigt sur le « problème ».

Cette situation peut également être tout à fait récente. Peut-être votre enfant n'a-t-il pas compris les dernières leçons ? Dans ce cas-là, certains enfants se braquent lorsque que quelque chose leur échappe : « Je ne comprends pas ! ». A ce moment, votre progéniture a alors temporairement besoin d'unsuivi plus personnalisé avec vous, Papa et/ou Maman, d'un soutien scolaire. Encouragez-le dès qu'il aura manifesté de la bonne volonté ou qu'il aura compris l'exercice qui pose problème.

Il ne s'intègre pas

Votre enfant joue-t-il avec les autres enfants dans la cour de récré ? Reste-t-il à l'écart ? Peut-être semble-t-il avoir peur de se mêler aux autres... Ce problème de socialisation se rencontre parfois chez certains enfants uniques ou « surprotégés » qui n'arrivent pas à sortir du cocon familial, ou encore des enfants (« en avance ») qui ont sauté une classe ou des enfants qui débarquent fraîchement dans l'école.

Si votre enfant est confronté à cette solitude, elle doit être extrêmement pesante pour lui. Soyez donc attentifs à l'aider à se faire de nouveaux amis. Exhortez-le à faire le premier pas, às'ouvrir aux autres. Invitez par exemple ses camarades de classe à un goûter (d'anniversaire).

Il n'aime pas l'instituteur(trice)

« L'instituteur ne m'aime pas, alors moi non plus ! », vous rétorque votre enfant. Le plus souvent, c'est la pédagogie de l'enseignant qui est mise en cause ; rarement, sa rigidité. Votre enfant a peut-être fait l'objet de remontrances. Discutez-en avec lui. Analysez la situation et aidez-le à dépasser les remarques désobligeantes en les prenant un peu à la dérision sans toutefois l'encourager à défier l'autorité de l'enseignant. Au besoin, réglez ce problème avec l'instituteur.

Il est victime de pressions

Votre enfant fait l'objet de moqueries insistantes de la part des autres écoliers ? Avant qu'il ne devienne le « bouc émissaire », rencontrez au plus vite l'instituteur pour qu'il débloque cette situation. Parfois aussi, l'enfant est victime de racket. dans ce cas précis, l'école devra être aussitôt avertie pour que ces persécutions cessent !

En tant que parents, soyez attentif au comportement de votre enfant surtout s'il se terre ou se mure dans le silence. Il sera alors temps de l'aider à exprimer ses difficultés. Il y a toujours une solution si l'on parvient à remonter à la source du problème.