On se moque de mon enfant à l'école

Depuis quelques temps, votre est devenu le bouc-émissaire de ses camarades de classe. Une situation qu'il ne supporte plus...

On se moque de mon enfant à l'école

Certains enfants et (pré)ados deviennent la risée de la cours de récré. Sans trop savoir pourquoi, ils se retrouvent la cible des critiques, on se moque ouvertement d'eux. Comme les enfants, les jeunes peuvent être très cruels les uns envers les autres.

Tout le monde fait l'objet de moqueries à un moment ou à un autre. Cependant, certains enfants ou préados y sont beaucoup plus sensibles que d'autres. Parfois, cette sensibilité peut se retourner contre eux: réagissant nerveusement, ils excitent encore plus les moqueries de leurs congénères. Un cercle vicieux se crée alors.

A la base, ces jeunes victimes sont souvent plus fragiles, parfois mal dans leur peau, surprotégées à la maison ou tout simplement différentes (petite taille, maigrichon, ...) des autres. C'est bien connu, les bourreaux ne s'attaquent jamais à plus forts qu'eux. Ils préfèrent prendre en grippe les plus faibles.

Eprouvés, ces jeunes se referment comme des huîtres et évitent autant que possible les contacts avec les autres. Ils se dévalorisent alors, se coupant (consciemment ou non) du monde. Ce sentiment de dépréciation de soi se trouve parfois conforté ou même causé par un certain climat familial.

Mais alors, que faire ? Les parents et les jeunes ne savent plus très bien comment réagir. Faut-il changer d'école? Bien souvent, les moqueries se produisent ailleurs, dans le nouvel établissement. Cela ne constitue donc pas une solution valable sauf dans certains cas particuliers.

En tant que parents, invitez votre enfant à prendre du recul par rapport à ces remarques désobligeantes et ces moqueries. Apprenez-lui à relativiser et surtout, évitez vous-même de dramatiser ou de cautionner ce vécu. Enfin, rassurez votre jeune sur ses propres capacités à dépasser ce genre de conflits.

Si vous avez l'impression que votre préado n'est plus maître de la situation, il est parfois préférable de consulter un spécialiste avant que ces moqueries ne se transforment en persécution... N'attendez pas trop longtemps pour réagir.