Astuces pour que votre progéniture vous obéisse !

Etre parent c’est répéter toujours les mêmes choses dans l’espoir que cela finisse par rentrer dans leurs petites têtes et qu’ils vous obéissent ! Voici quelques petits conseils pour faire en sorte que votre enfant vous écoute.


Astuces pour que votre progéniture vous obéisse !

Prenez le temps de lui dire les choses

Votre enfant ne sera pas réceptif, si vous lui glissez des ordres lorsque vous êtes au téléphone ou si vous lui dites des choses importantes en passant. Evitez d'être dans l'urgence, regardez votre enfant dans les yeux lorsque vous lui parlez, sinon il ne se sentira pas concerné.

Prenez le temps de l’écouter

Certes il est important que votre enfant vous écoute, mais soyez aussi à son écoute, car dès qu'il vous parle, il réclame votre attention. Plutôt que de subir de l'impatience ou de l'agacement, votre enfant appréciera votre sincérité si vous lui dites que ce n'est pas le moment pour telle ou telle raison. Les enfants aiment être pris au sérieux, savoir que nous les comprenions et que nous ne les dévalorisons pas. Si vous instaurez un climat d'écoute, les enfants apprendront à vous écouter différemment et leurs réactions seront beaucoup plus positives.

Evitez d’employer la négation

Pour encourager un enfant à faire quelque chose, n'hésitez pas parfois à supprimer la négation de la phrase. Par exemple, au lieu de dire « ne laisse pas ta chambre en désordre », dites « Laisse ta chambre rangée et ramasse ce qu'il y a par terre ».

En tournant les phrase de façon positive, vous aurez plus de chance d'obtenir de votre enfant qu'il fasse ce que vous lui demander, car cela peut être plus encourageant pour lui.

Fixez son attention

Lorsque l'enfant est agité, affamé, fatigué, il n'est pas dans un état adéquat pour l'écoute de ce qu'on lui dit. Pour fixer leur attention, ramenez le au calme, touchez le physiquement en posant une main sur son bras, sa main ou son épaule, prenez le sur vos genoux ou encore dans vos bras. N'hésitez pas non plus à lui parler en le regardant dans les yeux.

Expliquez votre démarche

En expliquant votre raisonnement à votre enfant, il y a plus de chances qu'il fasse ce que vous lui avez demandé, car il sera capable de comprendre ce qui lui est demandé et pourquoi, et donc il sera plus enclin à le faire.

Utilisez la technique du 1, 2, 3 

Demandez-les choses uniquement 3 fois, la dernière sonnant la sanction ! Cette méthode permet de préparer l'enfant et de lui laisser le temps d'obéir. De manière générale, fixez des règles claires et précises, et faites-les répéter de manière à voir si votre enfant les a bien comprises, et s'il connaît les conséquences au cas où il n'obéirait pas.

Parents, mettez-vous d'accord !

Il n’y a rien de pire que de se contredire entre parent. Il est beaucoup plus simple et efficace de parler d'une seule voix afin de ne pas discréditer l'autre parent aux yeux de l'enfant.  Il ne faut ainsi jamais mettre le petit dans une position d'arbitre car il pourrait perdre ses repères et faire ce que bon lui semble, en jouant notamment sur les divergences de points de vue de ses parents. Laissez le premier adulte qui découvre la « bêtise » de son enfant décider de la sanction à appliquer est préférable. En se soutenant, le couple renforce son autorité et impose le respect.

Offrez-lui le choix

Laisser la liberté à l'enfant de choisir certaines choses lui permet de se sentir concerné par les décisions de la famille. Mais attention tout de même à lui proposer un éventail de choix « fermé ». Par exemple, au moment du choix du dessert, au lieu de lui demander ce qu'il désire, vous pouvez lui dire « Un yaourt ou un fruit ? ».

 

Crédit photo : magicmaman.com