Parler des attentats aux enfants

Depuis maintenant quelques années, le terrorisme fait rage autour du monde et reste un sujet très sensible à tous les niveaux. Dans les journaux, à la télé et dans toutes les bouches, on ne parle que d’attentats. Ce sujet soulève de nombreuses craintes et interrogations chez chacun d’entre nous mais quand est-il des enfants ? Eux aussi en sont témoins, tout cela peut être traumatisant et source de craintes alors comment expliquer les attentats à nos enfants au-delà des images qu’ils voient à la télévision ? 


Parler des attentats aux enfants

Quoi dire ?

Ces derniers temps, nombreux ont été les attentats à travers le monde et notamment en Europe. A l’annonce d’un si terrible évènement nous ressentons tous de la peur, de la tristesse et du dégout. Il en va de même pour les enfants mais ils sont moins en mesure d’assimiler de telles choses et cela peut créer des angoisses importantes chez eux si on ne met pas les mots dessus. Il est essentiel de prendre le temps d’en parler ensemble afin que chacun puisse extérioriser ses émotions et trouve des réponses à ses questions.

Parler des faits

Dana Castro, psychologue clinicienne, conseille de parler simplement des attentats en s’en tenant aux faits. On peut expliquer à ses enfants que des personnes sont mortes mais que l’on continu à penser à elles et à les aimer. On peut aussi dire que l’on est triste et montrer aux enfants les différentes initiatives qui sont prises pour rendre hommage aux victimes afin qu’ils comprennent qu’ils ne sont pas seuls à ressentir la tristesse. N’hésitez pas à rassurer, surtout si un attentat a eu lieu près de chez vous, expliquez à vos petits que vous et eux êtes en sécurité.

Insister sur les mesures positives qui sont prises contre le terrorisme

Si l’enfant pose des questions précises ou que l’on souhaite rentrer dans les détails, il est important d’expliquer que les auteurs de ces attentats vont être sévèrement punis et ne gagneront pas la bataille. On peut facilement déplacer le sujet sur les actions des forces de l’ordre ou celles de la population pour aider les personnes en détresse par exemple.

En tant que parents, vous avez un rôle important à jouer dans le traitement des actualités par vos enfants, s’ils ont l’habitude d’être informés par la télévision, prenez régulièrement le temps de parler des différents sujets en famille et de répondre à leurs questions. Ne soyez pas alarmiste au risque d’accentuer ou de créer la peur chez vos enfants. De même évitez de parler du sujet entre adulte, devant vos enfants. Concernant les plus grands, assurez-vous qu’ils ont bien conscience qu’il s’agit de la réalité et non pas d’un film ou d’un jeu vidéo duquel ils seraient tentés de reproduire certains comportements. Au fils des jours, donnez des nouvelles de l’enquête à vos enfants et laissez-leur le temps de faire leur « deuil ».