L’intégration du beau-parent

Lorsque vous décidez de vivre avec quelqu’un qui a des enfants, vous n’avez pas d’autres choix que d’accepter la relation qu’il/elle a avec ses enfants.
Dans le cas où vous accueillez votre conjoint, il est de votre devoir de l’intégrer le mieux possible.


L’intégration du beau-parent

L’arrivée du nouveau conjoint dans la famille doit être préparée pour l’enfant. Il est bien de savoir ce qu’il en pense, quels sont ses ressentis, …
La première rencontre du nouveau conjoint ne doit pas être un hasard adapté, il est nécessaire de ne pas brusquer l’enfant dans ce changement de vie.

Lors de la rencontre, le conjoint doit être présenté comme « l’ami(e) de papa/maman ».
L’enfant n’est pas obligé de l’accepter de suite, il n’est pas toujours évident de partager son papa ou sa maman avec un inconnu, même lorsque nous sommes petit.

Concernant le beau-parent il est important qu’il n’ait pas le rôle de « copain de l’enfant ». Le beau-parent doit avoir un rôle éducatif envers l’enfant, sans pour autant remplacer le père ou la mère. Il doit aussi se faire respecter par les enfants. Si un manque de respect est sévère, le parent se devra d'intervenir et d'imposer des conditions et limites. 

Lors des moments difficiles, le beau-parent doit avoir le soutien du parent. Il doit l’aider à s’intégrer au sein de la famille et d’y trouver sa place.

Dans le cas où un bébé pointe le bout de son nez dans le nouveau couple, l’enfant vient confirmer l’union entre les deux conjoints. Chaque enfant craint d’être délaissé lors de l’arrivée du petit nouveau. Rassurez-le, il n’y aura aucune différence !