Mon enfant est un « légume » !

Sans cesse fatigué, complètement amorphe, l'état de votre préado vous préoccupe!

Mon enfant est un « légume » !

Le manque d'énergie ou les conduites d'opposition sont fréquents à la préadolescence et à l'adolescence... Les plaintes corporelles comme la fatigue physique deviennent exacerbées durant la puberté.

Avant tout d'origine biologique, cette fatigue est complètement normale: la poussée hormonale, la croissance de votre enfant requièrent la mobilisation d'une grande quantité d'énergie pour son corps; cela entraîne une sensation de fatigue perpétuelle, responsable de ce qui vous semble être un état de paresse.

A la puberté, les plaintes de votre préado par rapport à son corps vont souvent bon train: continuellement, il gémit, se plaint pour exprimer son insatisfaction. En effet, il est contrarié par l'emprise que ses parents exercent encore sur lui.

Par ailleurs, votre enfant se sent peut-être insatisfait de sa dépendance affective vis à vis de vous. Cette insatisfaction paradoxale l'angoisse et le rend morose et "molasse". Cet état évoque le blues de l'ado et du préado, signe d'un malaise ou d'une tension intérieure. Soyez attentifs; prêtez-y attention.

La fatigue de votre préado peut également être due à une mauvaise hygiène de vie ou à des facteurs environnementaux. Ne cherchez pas midi à quatorze heures: si votre enfant passe des heures à jouer à des jeux vidéos sur la console ou derrière son écran d'ordinateur, s'il s'alimente mal ou si ses repas sont déséquilibrés, s'il consomme trop de café ou de soda, ou tout simplement s'il est en période d'examens, il est tout à fait normal qu'il présente des symptômes de fatigue ! N'importe qui, dans la même situation, en présenterait également.

Ces « coups de pompe » disparaîtront une fois que vous aurez porté une attention toute particulière à son mode de vie et « corrigé » certaines mauvaises habitudes. Par ailleurs, une bonne nuit de sommeil peut être réparatrice de cet état de paresse.

Si, par contre, cette fatigue persiste, qu'elle ne s'atténue pas avec le repos, elle peut être révélatrice d'une maladie (dépression, anémie, ...).

Il est donc important en tant que parent de rechercher les causes possibles de son état "végétatif". Vous devrez être à l'écoute des plaintes et difficultés formulées par votre jeune ado et accorder une attention accrue à ses centres d'intérêt.