Enfant timide : comment l'aider à vaincre sa timidité ?

Avoir un enfant timide ne veut pas dire qu'il le restera... Que peut faire le parent ? Comment l'aider à s'ouvrir aux autres ? 


enfant timide

L'enfant timide change de comportement

À l'école, votre enfant ne semble pas rechercher la compagnie de ses camarades de classe. Il préfère nettement jouer seul. Chez vos amis ou dans la rue, il n'est manifestement pas à l'aise lorsqu'il doit s'adresser à des personnes qu'il ne connaît pas...

Il est probable que votre petit trésor soit timide, au point même d'en oublier les règles élémentaires de politesse que vous lui avez maintes fois répétées. Alors que chez vous les « petits mots magiques » lui viennent spontanément, vous devez les lui rappeler dès qu'il est en présence d'un inconnu.

Nous ne sommes pas égaux quant à notre facilité à entrer en relation avec les autres. Le caractère et une certaine réserve influent sur la capacité à tisser des liens, à communiquer. Ce qui importe pour votre enfant, c'est que sa timidité ne devienne pas un handicap. La timidité n'est pas actée pour toute la vie. Ainsi, pendant ses premières années, il va pouvoir (de lui-même ou avec un peu d'aide extérieure) s'exercer à vaincre sa timidité.

 Se découvrir avant de s'ouvrir

Dans un premier temps, ne le forcez pas à échanger avec des personnes qu'il ne connaît pas, ou peu. Demandez-lui malgré tout de faire preuve de politesse envers les personnes que vous rencontrez : "bonjour", "merci", "s'il vous plaît" sont un minimum.

La pratique d'activités artistiques ou sportives, par exemple, est un moyen efficace pour l'enfant timide d'apprendre à mieux se connaître pour, par la suite, gagner en confiance. Apprendre à jouer d'un instrument de musique peut aider l'enfant à se découvrir une passion, un univers qu'il aura envie de partager. Le sport, notamment les sports collectifs, peuvent l'aider à rencontrer et communiquer avec d'autres enfants dans un cadre ludique. Petit à petit il va se faire une place au sein d'un groupe et affirmer sa personnalité. Quelle que soit l'activité qu'il choisit, votre rôle de parent est de toujours le soutenir.

Encouragez-le progressivement à répondre seul aux questions qui lui sont posées. Sans oublier de le féliciter chaque fois qu'il surmonte ses difficultés. Son assurance devrait venir progressivement, au fil de ses échanges, qui prendront plus d'ampleur et de spontanéité. Vous pouvez également inviter l'un de ses amis, puis 2 ou 3, pour une activité qui lui plaît. Cela pourra également l'aider à apprécier les contacts avec d'autres bambins.

Sans vouloir changer radicalement votre enfant, vos interventions l'aideront sans aucun doute à son épanouissement dans les inévitables contacts sociaux qu'il aura à établir lors de son existence.